Recherche

 
 
The Duke & The King - Long Live
 
Efterklang - With The Danish National Orchestra Performing Parades
 
Josh T Pearson - Last of the Country Gentlemen
 
Lilly Wood & The Prick - Invincible Friends
 
Aloe Blacc - Good Things
 

The Smiths - The complete picture

 
 
BREVES
 

29/08 - Nouvel album pour Marianne Dissard.

Marianne Dissard, la française de Tucson (Arizona) revient avec « L’Abandon » à paraître le 12 septembre 2011...Un nouvel album enregistré avec la complicité de Jim Waters (French Cowboys, Jon Spencer) et de musiciens venus d’un peu partout (Brian Lopez, Luke Doucet…). "Complexe, tendu et énergique, expérimental et extravagant, spectaculaire et sexy" ! La belle sera en tournée en octobre dans le sud-ouest et à Paris. Plus d'informations ici.

 

27/08 - General Elektriks, le clip de Summer is Here…

Après le succès tant médiatique que public de l'album 'Good City for Dreamers' paru en 2009 (incluant l'imparable titre 'Raid the Radio', + de 200 concerts dont une Cigale, un Bataclan et un Olympia complets en 2009-2010), General Elektriks continue de nous faire rêver. Et de nous faire voyager. Auteur, compositeur, multi-instrumentiste, GE est aussi un producteur de génie et un dénicheur de talents (Pigeon John, Honeycut, Antonionian...). Avec lui, le hip hop devient pop, le funk glisse vers le rock, la soul se fait électronique… Découvrez aujourd'hui le teaser du clip "Summer Is Here", le premier extrait de l'album "Parker Street" à paraître le 10 Octobre, où l'harmonie de ses claviers est toujours élastique, le gimmick syncopé est entêtant, imparable. Le clip c'est par ici.

 

27/08 - Miracle Fortress remonte le temps !

Encensé par la critique lors de la sortie de « Five Roses » (2007), Miracle Fortress, projet personnel du compositeur montréalais Graham Van Pelt (aussi membre de Think About Life), revient avec un nouvel album Was I the Wave ? Loin de ses premiers amours californiens, Was I the Wave ? prend le large, dérive avec des claviers atmosphériques, remonte le temps grâce à des boites à rythmes rétro et vous immerge insidieusement dans les années 80. Plus d'informations ici.

 

25/08 - Space Cadet et Kid Koala

“Space Cadet” est une nouvelle graphique de 132 pages dessinée entièrement sur etchboard, et est accompagnée par une «partition d’image » de musique composée et enregistrée par Kid Koala. Cette charmante histoire d’une cadet de l’espace aventureuse et son robot gardien touche à la relation entre la technologie et de l’isolement et glorifie l’idée de connectivité à travers la famille et les cycles qui construisent les générations. Une berceuse futuriste sur la difficulté de trouver sa place dans l’univers, l’utilisation de etchboard a permis de donner aux contes gorgés de pathos de Kid Koala une nouvelle profondeur et beauté. La musique, pendant ce temps, s’harmonise à merveille avec l’ambiance. Constitué à partir des propres compositions sur piano de Kid, qui sonnent comme un pianiste jouant Satie quand les parieurs ont échelonné la maison, Koala a ajouté des cordes, des cors, du marimba et une subtile utilisation de son instrument de prédilection, les platines. Le résultat est scintillant, une suite de musique qui reflète parfaitement les ambiances et les thèmes du livre, mais qui se suffit également à elle-même. La BO de Space Cadet sort le 20 Juillet 2011, et est disponible en 45 tours exclusivement sur le Ninjashop. Le livre, accompagné d’une version Cd de la BO, sortira le 19 septembre. Les deux sorties sont déjà disponibles en pré-commande ici.

 

25/08 - C'est la rentrée au café de la danse !

La rentrée approche, et grâce au Café de la Danse, cette information est une bonne nouvelle ! Les festivités commenceront dès le 5 septembre avec l’ouverture de la 3è édition de l’ELDORADO MUSIC FESTIVAL, qui nous mènera à la croisée du rock indé, de la pop, de l'americana et du folk, en compagnie d’artistes tels que THE LEISURE SOCIETY, MEGAFAUN, MAN MAN ou encore WOODEN SHJIPS, pour ne citer qu’eux. Et cette année encore, la jolie salle de Bastille, qui souffle ses 20 bougies en 2011, vous a concocté une programmation musicale toujours plus ambitieuse, éclectique et foisonnante, dans laquelle il vous suffira de piocher au fil des mois :: la world music de PEDRO SOLER, la folk douce et romantique de THE GOASTT (Sean Lennon & Charlotte Kemp), la pop rock de FLOTATION TOY WARNING, l’indie folk de WHY?, le jazz de MILTEAU, la chanson avec CAMILLE ou SEULS EN TROIS (Renan Luce + Alexis HK + Benoît Dorémus). Plus d'informations ici.

 

25/08 - Questlove's Afro Picks à la Villette le 11 septembre !

A Paris, le 11 septembre, Red Bull Music Academy World Tour et Jazz à la Villette présenteront Questlove's Afro-Picks : Africa 2.0. Questlove’s Afro-Picks est une première mondiale d’une création inédite placée sous le patronage de Questlove, batteur de The Roots et multiproducteur du Rap américain (Jay-Z, Erykah Badu, Common...). Collaborateur de longue date de l’Academy, ce personnage emblématique de la culture afro-américaine propose une relecture moderne de l'histoire musicale africaine à travers une sélection de titres réarrangés pour l´occasion par David Murray et interprétés par un big band international (Macy Gray, Black Thought, Tony Allen, Amp Fiddler, des membres d Antibalas, du David Murray Big Band, de The Roots, de Tony Allen Band et de la comédie musicale Fela!). Une création inédite pour une représentation unique naviguant entre tradition et modernité, lutte et libération, musique et politique. Un passage de flambeau entre l’ancienne et la nouvelle génération qui colle parfaitement à l’éthique développée depuis plus de dix ans par la Red Bull Music Academy.

Directeur musical de l'événement, Questlove, accompagné d'un big band international, revisite ainsi le répertoire de l’époque, de Fela à Oumou Sangaré, Letta Mbulu ou Bongi Makeba. La playlist rappelle la douleur de l’Apartheid lorsque résonnent les cris de Bongi Makeba, entre ode à la grande Afrique (« Africa ») et réalisme amer (« Peace »). Le chant Miriam Makeba ressuscite les terribles événements du 16 juin 1976 durant lesquels la police tua les enfants de Soweto qui se battaient pour étudier dans leur langue traditionnelle (« Soweto blues »). A travers « Gentlemen », hymne à l’homme africain libéré, c'est la fièvre politique de Fela Kuti qui entre en scène : « Colonial mentality » dénonce le joug de l'Occident, « Sorrow, tears and blood » ravive le cri d'une Afrique en larmes, tandis que « Ladys » célèbre ces femmes fières et libres qui montent sur les barricades. « No Discrimination », du batteur Tony Allen, créateur de la rythmique de l'Afrobeat aux côtés de Fela, complète le tracklisting vivant de cette colère politique en rouge et noir. Inspiré par le projet, le poète et essayiste Ishmael Reed, auteur de l'ouvrage culte Mumbo Jumbo, a composé pour l'occasion trois poèmes inédits, sur les titres de Tony Allen, interprétés sur scène par le rappeur Black Thought et la diva soul Macy Gray.

Mais dans ce tableau de lutte, Questlove's Afro-Picks célèbre aussi l’amour, la joie, la fête et la danse à travers « African Message », « Love is a natural feeling » de Tony Allen ou encore « Yala » d’Oumou Sangaré, la voix bambara de cette bande son si particulière. Pour interpréter cette sélection imaginée comme un DJ set, Questlove a sélectionné la fine fleur des musiciens du moment. A la batterie, Tony Allen, génie absolu du rythme africain, donne la réplique à Amp Fiddler, clavier multi-style qui a partagé la scène avec Prince ou Funkadelic, au guitariste Oghene Kologbo, transfuge du groupe Africa 70 de Fela, et au bassiste Cesar Anot (Mory Kante, Keziah Jones, Tony Allen...). La section cuivres, conçue comme un big band atypique, regroupe des musiciens issus de formations allant du Jazz à l'Afrobeat en passant par le hip-hop, conduits par le saxophoniste Martin Perna, directeur musical d’Antibalas. Quant aux arrangements, ils sont confiés à l'un des maîtres du Jazz contemporain, le saxophoniste David Murray.

Au micro, c'est à Macy Gray que revient l'interprétation du poignant « What's Wrong with Grooving » de Letta Mbulu, mais aussi de « Soweto Blues », « Africa » ou « Peace », ainsi que des titres à l’énergie presque Hip Hop de Bongi Makeba, backée par trois chanteuses issues de la comédie musicale « Fela ! » (jouée sur Broadway). Pour lui donner la réplique en langue africaine - en l'occurrence en bambara - Mamani Keita, qui incarne à elle seule l’Afrique traditionnelle, celle des villages et des baptêmes, complète le line-up. Questlove invite également Black Thought, son alter ego au sein de The Roots, pour rapper de toute sa verve les textes de Fela. Ou comment la musique afro-américaine moderne retrouve son rôle premier, celui de divulguer un message, de dénoncer une situation intolérable.

Voici Questlove's Afro-Picks : 90 minutes d'une musique inédite où se rejoignentAfrique et Amérique, entre la furie révolutionnaire de l'Afro-beat et la contestation digitale des musiques modernes. Une épopée musicale entre Funk, Afrobeat, Jazz et Soul qui dessine une vision actuelle du combat africain, une célébration des classiques d'hier par les parrains de l'afrocentrisme d'aujourd'hui. Plus d'informations ici.

 

22/08 - Ablaye Thiossane, un premier album magique à 70 ans.

Voici l’occasion de découvrir une vraie légende, et de prendre une leçon d’histoire. Ablaye Thiossane, originaire du Sénégal, commence sa carrière de musicien chanteur en 1952. Il puise son inspiration dans les disques afro cubains de son père, puis à la radio où il découvre Tino Rossi et Duke Ellington. Le titre « Talene Lampe Yi » sera retenu en 1996 comme hymne radiophonique du festival des arts africains (Festival des Arts nègres, organisé par L.Sedar Senghor, à Dakar). C’est le début de sa reconnaissance. Il faudra attendre 70 ans pour profiter de son premier album, « Thiossane » qui sort chez Discograph le 03 octobre. Ablaye Thiossane s'est également consacré toute sa vie à sa carrière de peintre-plasticien qui l'a mené à travers le monde pour différentes expositions. Aujourd'hui, accompagné de grands musiciens africains dont certains anciens de l'Orchestra Baobab, plusieurs générations de chanteurs dont Khar Mbaye Madiaga, la doyenne des cantatrices sénégalaises, il nous fait un véritable cadeau avec cet album qui regorge de merveilles musicales intemporelles. Plus voir le clip c'est ici.

 

22/08 - Le splendide orchestre d'Anthony Joseph.

« The griot is the sound of universal culture. » Cette phrase d’ouverture de son nouvel album donne la clef d’accès à l’univers d’Anthony Joseph, poète et musicien né le 12 novembre 1966 à Port Of Spain en 1966. Le jour de la fête de diwali, un rituel hindou qui célèbre le passage de l’obscurité à la lumière. L’anecdote éclaire la suite de l’histoire de ce preacher illuminé par une vision du monde, un tout cosmique dont la musique n’est qu’une communion organique. C’est dans cette île peuplée de troubadours, de légendes orales et des soubresauts du carnaval, qu’il va grandir, avant de traverser l’Atlantique. En 1989, il atterrit en Grande-Bretagne. Il va bientôt devenir un homme de la grande ville, sans oublier ses racines rurales. Collectionneur de vinyles, esthète de la Great Black Music, du blues roots à la deep house, le Londonien s’illustre vite sur la scène « black rock » puis dans les réseaux du spoken word. Tout en peaufinant une écriture, dont atteste un premier recueil poétique « Desafinado » en 1994, suivi quatre ans plus tard de « Teragaton ». Anthony Joseph cultive ainsi la différence de son style, créolisé par nature et ouvert à toutes les expressions artistiques. En 2004, il sera sélectionné pour être l’un des cinquante auteurs originaires des communautés de l’ex-empire pour la photo « The Great Day », qui renvoie au fameux cliché jazz pris à Harlem en 1958. Dès lors l’histoire s’accélère pour ce sorcier des sons et des sens, qui va pouvoir réunir toutes ces passions en un projet. Plus d'informations ici.

 

01/08 - Youngunz épsiode 2.

A l’occasion de la tournée française qui vient de démarrer en juin 2011, la signature du label Youngunz « While you sleep we destroy the world » devient « While you sleep we Burn ». Le label prend la route au volant de leur van « While you sleep we Burn » pour se produire sur scène à Rouen, Avignon, Marseille, Bordeaux et La Baule. Vous pourrez suivre le roadtrip du label et ses DJs set enflammés sur www.youngunz.fr et www.burn.fr Créé il y a 1 an par Guillaume Le Donche, Tarik Briziz et Maximo Nunez, Youngunz est un véritable dénicheur de talents. Il est une plateforme éclectique de qualité pour jeunes dj’s/producteurs surdoués. Ces « enfants d’Ed Banger » explorent la house, la techno, la B-More, la pop, le baile funk en passant par la tech-house ou le Uk funky avec une touche française indéniable et immédiatement reconnaissable. En seulement 1 an, les kids (et moins kids) de l’écurie Youngunz ont enflammé les clubs européens et mondiaux, s’imposant comme la relève de la musique électronique française. Leur fougue adolescente et leur technique incroyable ont marqué ceux qui ont eu la chance de danser sur leurs sets. Plus d'informations ici.

 

[ 1 ]

 

Archives des Brèves

2014

Jan

Fev

Mar

Avr

Mai

Mai

Juil

Août

Sept

Oct

Nov

Dec

2013

Jan

Fev

Mar

Avr

Mai

Oct

Nov

Dec

2012

Jan

Fev

Mar

Avr

Mai

Oct

Nov

Dec