Recherche

 
 
Jori Hulkkonen - Man From Earth
 
Blockhead - The Music Scene
 
Dmitry Evgrafov - Collage
 
Lontalius - I'll forget 17
 
V&A - Watergate 06 by dOP
 

Radiohead - Meeting People Is Easy

 
 

 

Holes in the wall
 

Fiche technique

Groupe : Electric soft parade

Producteur : Chris Hughes and Mark Frith

Distribution : DB

Année : 2002

Genre : Rock anglais

Autres albums : The american adventure |  

 

Chronique i-muzzik.net ( Harry )

 

Un disque de guitares qui démarrent souvent rêches et revêches avant de devenir romantiques par passades pour ces jeunes gens (moins de 18 ans) venus de Brighton. Le rock fluide ou boosté des electric soft parade nous bouscule ou nous calme c'est selon. En faisant preuve d'une maturité étonnante sur "Holes in the wall", on les qualifiera de grand espoir pour l'avenir de la pop anglaise. Peut-être parce qu'ils ont 17 ans et que cela nous fait rêver, peut-être parce qu'ils ont baigné dans la musique anglaise depuis leur plus jeune âge et qu'ils ont les même références que nous (croisement improbable entre Air et Pavement sur "Start again", un "Something's got to give" qu'aurait volontiers écrit les Boo Radleys période "Wake up boo"), les Electric parade sont le groupe important de ce début d'année 2002. Les morceaux, la plupart du temps impeccablement écrits de "Holes in the wall", nous dépossèdent durant une petite heure de notre lucidité et nous font élire Electric soft parade, meilleur groupe du monde (notamment pour des titres comme "Empty at the end" ou "There's a silence"). En se réveillant, un peu rapidement et c'est dommage, on a beau se dire que cela ne peut être vrai, on replonge sans compter dans les quatre premiers titres parfaits de ce premier disque des anglais, car rien d'autre sur le moment n'est important. Malheureusement, au bout de quelques morceaux, les Electric soft parade s'essoufflent et nous livrent un disque beaucoup plus banal (l'humide et peu utile "It's wasting me away", les légèrement mielleux "Sleep alone" ou encore "Holes in the wall"), moins affirmé. Quelques éclairs par la suite ("Silent to the dark", "Why do you try so hard..." ou "This given line") nous rappelleront que pour les quatre premiers titres et pour l'avenir qui semble leur sourire on se jettera quand même sur "Holes in the wall".

 
Extrait de l'album
 
 

Chroniques des Internautes

 

Raphael : The electric soft parade ... The soft parade ... ca ne vous dit rien? Bon, on laisse de côté le suspens. Ce duo originaire de Brighton tire son nom du 3ème album des Doors (nostalgie quand tu nous tiens!) mais stoppons net la comparaison avec la bande à Morrison car contrairement à tous ces groupes en "The" qui tentent de sonner (avec plus ou moins de réussite d'ailleurs!) comme leurs illustres prédecesseurs vieux de plusieurs années, les frères White ont adopté pour des compositions et une production résolument modernes. A la première écoute de ce "Holes in the Wall", on se dit qu'il s'agit d'un bon petit groupe de Rock sympathique doué pour faire des chansons agréables et un peu au-dessus de la moyenne. Cependant, petit à petit, une envie irrésistible de mettre leur disque vous démange. Le matin pour commencer la journée avec le sourire ou le soir pour redonner un peu de légereté à un esprit encombré.The electric soft parade alterne avec justesse guitares punchy et tempo ralentit nappé de synthé et nous livre 12 morceaux remarquables (plus proche d'une "végétation luxuriante" que du "zen épuré" : la fougue de la jeunesse en somme) aux mélodies qui restent inlassablement dans nos petites têtes. Ils nous offrent même quelques finals en contrepied ennivrant.("Silent to the dark", "Biting the soles of my feet"). Ok, ils n'ont rien inventé mais la maîtrise dont ils font preuve est bluffante et l'album est d'une qulité impertinente vu la jeunesse de nos compères (20 ans) qui jonglent avec une facilité déconcertante avec tous les instruments présents sur l'album. On ne peut que se régaler de cette insouciante vitalité.

 

Envoyer vos chroniques

Vous connaissez cet album ou vous venez de le découvrir ? Faites nous part de votre chronique ... Les chroniques les plus pertinentes seront publiées sur i-muzzik. Merci de votre participation.Envoyer votre chronique à Harry à l'adresse suivante : harry@i-muzzik.net en n'oubliant pas de préciser votre pseudo et le nom de l'album que vous avez chroniqué. Merci.

 

Attention : Toutes les chroniques i-muzzik.net présentes sur ce site sont la propriété exclusive de i-muzzik.net ainsi que de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation en dehors de ce site doit faire l'objet d'un accord préalable.