Recherche

 
 
Efterklang - With The Danish National Orchestra Performing Parades
 
Tiefschwarz - Chocolate
 
Nico Yaryan - What A Tease
 
Fortune - Staring At the Ice Melt
 
Blockhead - The Music Scene
 

REM - Perfect Square

 
 

 

Songs to no one 1991-1992
 

Fiche technique

Groupe : Jeff Buckley

Producteur : Non disponible

Distribution : Recall

Année : 2002

Genre : Compilation

Autres albums : Grace | Mystery whiteboy | Live à l'Olympia |  

 

Chronique i-muzzik.net ( Harry )

 

Sorte de Pré-Grace, de disque introductif d’un génie aujourd’hui mort, "Songs to no one 1991-1992” est le nième disque posthume de Jeff Buckley. Sur ce disque on peut porter deux regards antinomiques, deux visions ennemies. La première, la plus simple mais aussi la plus sincère, nous permet de poser la question : Ou s’arrêteront-ils ? Même si nous ne sommes pas là pour juger ni la peine, ni l’objectif des intimes de Buckley (que nous ne connaissons d’ailleurs pas), on peut se demander si le devoir de mémoire n’aurait pas du s’arrêter avec « Grâce », disque ponctuel et unique dont l’aura se perd peu à peu dans sa discographie posthume. Cette pléthore de disque ne le dessert-il pas ? Il n’est pas inutile d’ailleurs de rappeler que « Grâce » reste le plus beau disque des années 90 à défaut d’être le meilleur. Le deuxième regard que l’on pourrait porter sur “Songs to no one 1991-1992” est celui d’une sorte d’historien du rock qui se demande encore comment un jeune type a réussi dès son premier disque à nous offrir un tel chef d’œuvre démesuré et demeuré sans suite. De tout façon, il ne pouvait y avoir de suite. Avant d’enregistrer « Grâce », Buckley donna des concerts à New-York en compagnie de Gary Lucas, il y travailla quelques mélodies qu’on nous jette aujourd’hui à la gueule comme pour nous dire : « - regardez le talent qu’il avait ? » On pourrait leur répondre qu’on le sait, qu’on aime toujours autant Buckley des années après, qu’on écoute toujours autant « Grâce » mais que son entourage nous emmerde avec des disques qui finiront par briser le mythe en remplissant leur tiroir caisse. Oui, même en 1991, Jeff Buckley avait de la grâce, mais “Songs to no one 1991-1992” n’arrive pas à la cheville de son unique album. Unique au moins à nos yeux.

 
Extrait de l'album
 

 

Envoyer vos chroniques

Vous connaissez cet album ou vous venez de le découvrir ? Faites nous part de votre chronique ... Les chroniques les plus pertinentes seront publiées sur i-muzzik. Merci de votre participation.Envoyer votre chronique à Harry à l'adresse suivante : harry@i-muzzik.net en n'oubliant pas de préciser votre pseudo et le nom de l'album que vous avez chroniqué. Merci.

 

Attention : Toutes les chroniques i-muzzik.net présentes sur ce site sont la propriété exclusive de i-muzzik.net ainsi que de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation en dehors de ce site doit faire l'objet d'un accord préalable.