Recherche

 
 
The Drums - Summertime
 
Fortune - Staring At the Ice Melt
 
Dilly Dally - Sore
 
Nico Yaryan - What A Tease
 
Young Man - Boy
 

REM - Perfect Square

 
 

 

The american adventure
 

Fiche technique

Groupe : Electric soft parade

Producteur : Alex White, Thomas White et Danton Supple

Distribution : Skye

Année : 2003

Genre : Pop électrique

Autres albums : Holes in the wall |  

 

Chronique i-muzzik.net ( Harry )

 

Album au titre pourtant explicite, mais à la réalité tout autre « The adventure american » est moins l’aventure Américaine de The electric soft parade, groupe Anglais par excellence, que sa nouvelle déambulation sur une pop électrique qui, si elle avait séduit sur leur premier album, sorte de première communion classique, fait ici sa confirmation de jolie manière bien que très classique (« Things i've done before », « Lights out »). Et bien qu’ils brandissent de façon un peu puérile l’étendard US comme seconde maison, il n’en demeure pas moins fondamentalement Anglais, tant dans ses qualités que dans quelques tics secondaires. Mais une Angleterre pas vraiment repliée sur elle-même, une Angleterre qui désire le partage de la domination pop-rock avec d’autres, Amérique en tête mais pourquoi pas l’Europe de Deus (« Headacheville »). Sans non plus être un chef d’œuvre ou un disque avant-gardiste qui recevra les dividendes de sa prise de risque dans une paire de décennies, « The american adventure » est un très bon disque surlequel on peut même trouver un coté Elliott Smith (« Lose Yr Frown »). Le très bon disque d’un groupe dont on se demandait s’il serait capable de nous offrir un jour, une suite à un premier disque méritant. Quoi que puissent en dire les mauvaises langues, The electric soft parade est encore là et bien là, prêt à s’imposer comme un bon groupe même sur la durée.

 
Extrait de l'album
 
 

Chroniques des Internautes

 

David Le Croller : Il y a dans cette musique des vertus thérapeutiques, comme un air de sérénité, une harmonie rayonnante. Elle remplie l’âme d’une sensation de chaleur douce et réconfortante comme un lever de soleil américain. Pourtant ces deux jeunes louveteaux viennent de Brighton ! Pour le coup, on rêve moins, le sud de l’Angleterre ce n’est pas la Californie même si les deux régions se trouvent des atomes crochus en matière de musique. Ce sont toutes les deux, des terreaux fertiles, qui font pousser bien à l’abri de belles plantes popeuses, rockeuses…. Rêveuses. La terre semble avoir été ici particulièrement bonne. La "parade électrique" est rodée pour la grande aventure ! La maturité d’Alex et Thomas White est bluffante, on reste médusé devant la richesse inventive des morceaux, "The American Adventure" en est l’illustration parfaite avec ses 7 minutes de débauche d’idées et d’émotions. Dans "Lose Yr Frown", un autre sommet de l’album, Alex chante "Let’s begin again". Aussitôt le disque fini, on n’a qu’une envie, suivre ses conseils et repartir pour un tour avec la surprenante parade.

 

Envoyer vos chroniques

Vous connaissez cet album ou vous venez de le découvrir ? Faites nous part de votre chronique ... Les chroniques les plus pertinentes seront publiées sur i-muzzik. Merci de votre participation.Envoyer votre chronique à Harry à l'adresse suivante : harry@i-muzzik.net en n'oubliant pas de préciser votre pseudo et le nom de l'album que vous avez chroniqué. Merci.

 

Attention : Toutes les chroniques i-muzzik.net présentes sur ce site sont la propriété exclusive de i-muzzik.net ainsi que de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation en dehors de ce site doit faire l'objet d'un accord préalable.