Recherche

 
 
Efterklang - With The Danish National Orchestra Performing Parades
 
Phoenix - Wolfgang Amadeus Phoenix
 
Lontalius - I'll forget 17
 
Blockhead - The Music Scene
 
Young Man - Boy
 

Placebo - Soulmates Never Dies - Live In Paris

 
 

 

Cripple crow
 

Fiche technique

Groupe : Devendra Banhart

Producteur : Non disponible

Distribution : XL recording

Année : 2005

Genre : Songwriting folk

Autres albums : Rejoincing in the hands | Nino rojo | Ape in Pink Marble |  

 

Chronique i-muzzik.net ( Harry )

 

En cette rentrée 2005, alors que le temps devient pluvieux et automnal, on écoute attentivement le nouvel album du prolifique songwriter post-hippie Devendra Banhart. En une poignée de disques édités à la vitesse grand V, depuis ses premiers pas discographiques en 2003, il s’est installé comme un auteur halluciné et hallucinant dont on se demandait s’il n’allait pas finir par s’assécher à force de trop puiser dans des réserves forcément limitées. Soyons rassurés, ce n’est pas encore le cas. Devendra Banhart n’est pas encore Will Oldham dont il faut bien reconnaître que les dernières livraisons ne sont pas à la hauteur de ses débuts resplendissants sous le nom de Palace brothers. « Cripple crow », tout en s’inscrivant dans la continuité d’une discographie à décortiquer au plus vite, est certainement son disque le plus abouti. Toujours boisé et épuré, d’aspect antique et primitif, le folk de Devendra Banhart s’ouvre à la lumière et nous laisse découvrir une palette plus large. On peut d’ailleurs y contempler une touche électrique. Le succès aidant, Devendra Banhart semble avoir gagné en liberté ce qui lui permet de procéder à quelques légères digressions hors des schémas auxquels nous étions naïvement habitués. Pas de véritable révolution donc, mais une évolution intime dont on se réjouit tant elle se révèle intense.

 
Extrait de l'album
 
 

Chroniques des Internautes

 

David Le Croller : Devendra Banhart est de retour ! Notre barbu préféré présente son nouveau bijou : Cripple Crow où pour la 1ère fois il laisse apparaître toute l’étendue de ses possibilités et de son talent. Si on l’avait connu avec un folk primaire, ce que le troubadour offre aujourd’hui c’est un monde bien plus riche et coloré. Fruit d’un imaginaire débridé, Cripple Crow mêle aux ballades vaporeuses et légères comme la brise, de nouveaux ingrédients. C’est une recette simple comme tout, une pincée de chœurs cristallins et quelques gouttes d’harmonies électriques. Et puis comme par magie tout ce petit monde se met à cohabiter joyeusement, s’entrelaçant, s’entrechoquant avec une innocence et un charme fou. Devendra se plaît à amuser les foules, arrangement après arrangement il chante et enchante. En marge, hirsute au milieu d’un champ bien soigné, la musique de Devendra est sublime, elle incarne le paradis vert des amours enfantines comme l’écrivait si bien Baudelaire.

 

Envoyer vos chroniques

Vous connaissez cet album ou vous venez de le découvrir ? Faites nous part de votre chronique ... Les chroniques les plus pertinentes seront publiées sur i-muzzik. Merci de votre participation.Envoyer votre chronique à Harry à l'adresse suivante : harry@i-muzzik.net en n'oubliant pas de préciser votre pseudo et le nom de l'album que vous avez chroniqué. Merci.

 

Attention : Toutes les chroniques i-muzzik.net présentes sur ce site sont la propriété exclusive de i-muzzik.net ainsi que de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation en dehors de ce site doit faire l'objet d'un accord préalable.