Recherche

 
 
Nico Yaryan - What A Tease
 
V&A - Watergate 06 by dOP
 
Fortune - Staring At the Ice Melt
 
Dmitry Evgrafov - Collage
 
The Drums - Summertime
 

Scratch

 
 

 

Orchestra of Bubbles
 

Fiche technique

Groupe : Ellen Allien

Producteur : Ellen Allien & Sascha Ring

Distribution : B. pitch control

Année : 2006

Genre : Electronique

Autres albums : Weiss music | Berlinette | Remix Collection | My parade | Thrills | Dust Rmx |  

 

Chronique i-muzzik.net ( Harry )

 

L’impeccable, l’immense Ellen Allien franchit encore un pallier avec « Orchestra of Bubbles». En collaboration avec le bidouilleur Allemand Apparat, la reine de l’électronique outre-rhin s’offre un album d’une grandeur sans égale. D’ailleurs nous pourrions même prétendre que ce disque n’est pas vraiment un album d’Ellen Allien mais plutôt le disque d’un duo dont les cerveaux entrent en fusion dès les premiers sons. D’Ellen Allien, on retrouve les structures complexes de ses morceaux dont l’architecture comme le grain parviennent à flirter avec la pop tout en demeurant intensément techno (« Turbo dreams »). L’apport d’Apparat se situerait plutôt au niveau de l’ambiance, franchement plus éclairée, quasiment lumineuse (« Way out », « Metric »). Son électronique à lui est bien plus acoustique. Alors que les albums solo d’Ellen allien étaient conçus pour se vivre la nuit, « Orchestra of Bubbles » peut s’écouter, peut-être pas en plein jour, mais au moins lors d’un coucher de soleil, lorsque la lumière se ternit quelque peu mais demeure suffisante. Le résultat de cette jonction est tellement magique (« Sleepless », « Leave me alone »), les deux bidouilleurs sont tellement en phase, que leur rencontre nous semble aujourd’hui inévitable comme si le destin se devait de frapper. Un destin que nous remercions avec ferveur tant « Orchestra of Bubbles » restera inévitablement comme un des albums électronique de l’année.

 
Extrait de l'album
 
 

Chroniques des Internautes

 

David Le Croller : Ellen Allien fait tout avec Apparat. A eux deux, il forme un paire allemande magique qui mixe les influences technodark d’une berlinette émoustillée toujours aussi transcendante et les compositons d’orfèvres d’un electro-acousticien débridé. Même si les 2 compères DJs ne s’étaient jamais vraiment quittés de vue, cet album est une nouvelle aventure. Une belle histoire d’ailleurs, symbiose de leurs paysages sonores respectifs qui résonne de boucles épileptiques tout autant que de mélopées de cordes. Un disque mystérieux donc, composé en apesanteur, entre ciel et terre qui n’attend que d’être écouter pour s’évanouir et laisser s’évaporer ses volutes dans l’air.

 

Envoyer vos chroniques

Vous connaissez cet album ou vous venez de le découvrir ? Faites nous part de votre chronique ... Les chroniques les plus pertinentes seront publiées sur i-muzzik. Merci de votre participation.Envoyer votre chronique à Harry à l'adresse suivante : harry@i-muzzik.net en n'oubliant pas de préciser votre pseudo et le nom de l'album que vous avez chroniqué. Merci.

 

Attention : Toutes les chroniques i-muzzik.net présentes sur ce site sont la propriété exclusive de i-muzzik.net ainsi que de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation en dehors de ce site doit faire l'objet d'un accord préalable.