Recherche

 
 
Dmitry Evgrafov - Collage
 
Nico Yaryan - What A Tease
 
Jori Hulkkonen - Man From Earth
 
Tiefschwarz - Chocolate
 
Fortune - Staring At the Ice Melt
 

REM - Parallel

 
 

 

In Field And Town
 

Fiche technique

Groupe : Hayden

Producteur : Non disponible

Distribution : Affairs Of The Heart

Année : 2008

Genre : Songwriting mélancolique

Autres albums : Skyscraper national park | Elk-lake serenade |  

 

Chronique i-muzzik.net ( Adrien Lozachmeur )

 

5ème album pour Hayden Deysser, musicien qu’on décrit souvent reclus chez lui, concentré sur son œuvre, dans cette ville de Toronto d’où venait un des plus grand maîtres du songwriting américain, je veux bien entendu parler de Neil Young. Que Neil Young ait eu une influence sur la vocation du jeune Hayden, ça s’entend beaucoup sur « In Field And Town » : il suffit d’écouter « The Van Song », « Damn this feeling », ou « Did I wake up beside you » (là on croirait entendre le Crazy Horse) pour s’en rendre compte, mais la remarque est valable pour la quasi-totalité des titres. La voix et le style de Hayden Deysser évoquent aussi énormément un autre géant du songwriting, Tim Hardin, un génie qui n’eut hélas pas la carrière qu’il méritait. Evidemment aujourd’hui tout le monde vénère le bonhomme à qui on doit entre autres le merveilleux « Hang On To A Dream » mais ça fait déjà bien longtemps que Tim n’est plus là pour en profiter. Alors au final, « In Field And Town » pourrait être un disque de Neil Young & Crazy Horse chanté par Tim Hardin mais ça ne serait pas rendre hommage au grand talent de Hayden : il ne se contente pas de singer ses influences. Outre le fait qu’il peut également se risquer à incorporer des éléments plus modernes ou tenter des alliages improbables (bon ok, ce risque n’est pris que sur un morceau : « Where And When » avec une basse très new order et des trompettes en guise de final), il est surtout capable de composer des chansons parmi les plus excitantes et émouvantes qu’on ait pu entendre ces derniers temps. « In Field And Town » n’est pas un de ces disques sympas qu’on écoute une fois et qu’on oublie dans quelque recoin d’étagère. A vrai dire, je dois en être à ma 5ème écoute, et ça me remue toujours autant les tripes.

 
Extrait de l'album
 

 

Envoyer vos chroniques

Vous connaissez cet album ou vous venez de le découvrir ? Faites nous part de votre chronique ... Les chroniques les plus pertinentes seront publiées sur i-muzzik. Merci de votre participation.Envoyer votre chronique à Harry à l'adresse suivante : harry@i-muzzik.net en n'oubliant pas de préciser votre pseudo et le nom de l'album que vous avez chroniqué. Merci.

 

Attention : Toutes les chroniques i-muzzik.net présentes sur ce site sont la propriété exclusive de i-muzzik.net ainsi que de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation en dehors de ce site doit faire l'objet d'un accord préalable.