Recherche

 
 
Dmitry Evgrafov - Collage
 
Dilly Dally - Sore
 
The Antlers - Hospice
 
Efterklang - With The Danish National Orchestra Performing Parades
 
Timber Timbre - Timber Timbre
 

The Beatles - Celebration

 
 

 

Souljacker
 

Fiche technique

Groupe : Eels

Producteur : John Parish

Distribution : Dreamworks

Année : 2001

Genre : Songwriting rock

Autres albums : Daisies of the galaxy | Shootenenny ! | Blinking lights and other revelations | Eels with strings | Tomorrow Morning |  

 

Chronique i-muzzik.net ( Harry )

 

Contre pieds furibard au séduisant "Daisies of galaxy", "Souljacker" est le retour de Eels dans le monde intérieur de Mark Oliver Everett. Un monde peuplé de "freaks", un monde d'enfants terrorisés et d'adolescents pestiférés, un monde de merde ("World of shit") qu'on ne peut détester car plein de tendresse anormale, d'anomalies bizarres et attachantes. La musique de Eels s'assombrit de nouveau mais cette fois en direction du rock'n'roll (le supersonique singles "Souljacker part 1" où Eels paraît dix ans de moins) et du blues ("Dog faced boy"), les textes s'oublient et les mélodies s'effritent ("Teenage witch") au grès des triturages sonores de la bande à E avec l'aide de John Parish (compagnon de route de PJ Harvey) dont l'influence primordiale est visible dès la première écoute. "Souljacker" est un assemblage hétérogène de morceaux en perpétuels décalages aérodynamiques qui font de Eels, un groupe schizophrène qui s'amuse autant avec un rock'n'roll fringant ("That's not really funny") et désespéré qu'avec l'utilisation de beats lascifs et primitifs ("Fresh feeling" ou sur l'électro-blues-folk "Jungle telegraph"). On reconnaît surtout par la voix de E, pour son talent de mélodiste hors pair et pour sa mélancolie sans plainte inutile (l'asséché "Woman driving, man sleeping"). C'est uniquement l'habillage sonore qui fait de "Souljacker" un disque plus dur ("What is this note?"), moins jolies même lorsque les mélodies ne sont pas plus énergiques que sur "Daisies of Galaxy" ou "Beautiful freaks" ("Bus stop boxer"). "Souljacker" sera un disque important, sûrement mésestimé au sein de la discographie des monstrueux Eels.

 
Extrait de l'album
 

 

Envoyer vos chroniques

Vous connaissez cet album ou vous venez de le découvrir ? Faites nous part de votre chronique ... Les chroniques les plus pertinentes seront publiées sur i-muzzik. Merci de votre participation.Envoyer votre chronique à Harry à l'adresse suivante : harry@i-muzzik.net en n'oubliant pas de préciser votre pseudo et le nom de l'album que vous avez chroniqué. Merci.

 

Attention : Toutes les chroniques i-muzzik.net présentes sur ce site sont la propriété exclusive de i-muzzik.net ainsi que de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation en dehors de ce site doit faire l'objet d'un accord préalable.