Recherche

 
 
Blockhead - The Music Scene
 
Lontalius - I'll forget 17
 
Jori Hulkkonen - Man From Earth
 
Dmitry Evgrafov - Collage
 
The Drums - Summertime
 

REM - Road Movie

 
 

 

Arular
 

Fiche technique

Groupe : M.I.A

Producteur : Divers

Distribution : XL recording

Année : 2005

Genre : Hip-hop féminin

Autres albums : Kala |  

 

Chronique i-muzzik.net ( Harry )

 

Nouvelle bombe du groove sec et limpide Anglais entre UK garage, electro, hip-hop et R’n’B à la N.E.R.D (« Sunshowers »), M.I.A arrive avec un premier album attendu et prometteur. La jeune Anglaise d’origine Sri lankaise qui n’est d’ailleurs pas si jeune que ça puisqu’elle approche la trentaine, parvient à convaincre dès son premier album en forme de coup de maître. « Arular » est un hymne, hymne à l’action, plus qu’hymne à la joie, c’est un album éminemment politique tant dans son propos que dans sa forme (incroyable « Bucky done gun », « One for the head skit »). Ouvert au monde, imprégné de tolérance, il est aussi un outil de combat contre toutes les oppressions, un modèle de singularité évitant à la fois l’assimilation et intégration tout en désintégration (« Hombre »). A mille lieux autant du modèle assimilateur Français (rien n’est plus éloigné de la musique à la mode du moment que M.I.A) que du communautarisme Britannique (trop singulier pour appartenir à une communauté), elle écrit et joue une musique universelle bien plus grande et importante qu’elle. Une musique qui frappe les esprits et séduit immédiatement (« Amazon »). A la façon de MS dynamite, il y a quelque temps maintenant, M.I.A s’offre un premier disque plein, capable de se vendre tout en demeurant totalement intransigeant. Si elle ne se perd pas en route, on vient de trouver une nouvelle artiste nymphe, fondamentale pour les années à venir.

 
Extrait de l'album
 
 

Chroniques des Internautes

 

David Le Croller : La petite Maya est Londonienne. Du haut de ses 27 ans, elle semble bien ancrée dans notre époque mais sa musique vient du futur. Reprenant le flambeau laissé par Ms. Dynamite il y a quelques années, MIA se projette dans un univers de beats puissants et minimaux. Mélangeant le dance hall jamaïcain, les sonorités indiennes et les rythmes hip-hop, elle modèle une musique hybride, mutante et terriblement dansante. Et puis il y a cette voix, cette petite voix révoltée, pleine d’énergie et de fougue qui déboule. MIA est imparable, libre et intarissable. Elle ouvre la porte d’un monde nouveau, une pop acidulée, tranchante qui innove en permanence et embrase pour longtemps nos cerveaux.

 

Envoyer vos chroniques

Vous connaissez cet album ou vous venez de le découvrir ? Faites nous part de votre chronique ... Les chroniques les plus pertinentes seront publiées sur i-muzzik. Merci de votre participation.Envoyer votre chronique à Harry à l'adresse suivante : harry@i-muzzik.net en n'oubliant pas de préciser votre pseudo et le nom de l'album que vous avez chroniqué. Merci.

 

Attention : Toutes les chroniques i-muzzik.net présentes sur ce site sont la propriété exclusive de i-muzzik.net ainsi que de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation en dehors de ce site doit faire l'objet d'un accord préalable.