Recherche

 
 
Lontalius - I'll forget 17
 
Blockhead - The Music Scene
 
Dmitry Evgrafov - Collage
 
Young Man - Boy
 
Fortune - Staring At the Ice Melt
 

REM - Road Movie

 
 

 

No Hope, No Future
 

Fiche technique

Groupe : Good Shoes

Producteur : Non disponible

Distribution : Brille

Année : 2010

Genre : Post-rock

Autres albums : Think Before You Speak |  

 

Chronique i-muzzik.net ( Adrien Lozachmeur )

 

Voilà la réponse d'Albion aux Vampire Week-end et autres envahisseurs américains. En 1977, à Manchester, les Buzzcocks imposaient les canons anglais d'une pop revivifiée par l'energie punk. Depuis le genre est devenu une véritable tradition dans un pays qui en général vénère le passé. L'esprit anglais n'est pas révolutionnaire. Les Anglais aiment la tradition : la reine, le thé, les clubs. Leurs tentatives pour renverser violemment l'ordre des choses semblent être des crises passagères. Au XVIIème siècle, après avoir décapité une fois leur roi et essayé la république, ils ont manoeuvré en douceur pour rétablir la monarchie. Cromwell était sans doute trop brute de pomme. Nous sommes plus querelleurs, et boulerser la société dans le sang nous rebute moins. Robespierre ou Saint-Just ne nous sont pas totalement antipathiques. Dommage qu'on n'ait pas l'esprit rock, on aurait pu faire des choses intéressantes. Evidemment cette analyse est exagérée. Si on la recadre au niveau musical, dans un sens, les Beatles ou les Sex Pistols ont été révolutionnaires. C'est l'exception qui confirme la règle. En tout cas le nouvel album des Good Shoes ne révolutionne rien. Ces londoniens sont dans la lignée des Supergrass, Rakes, Bloc Party, Arctic Monkeys et autres jeunes pousses énervées. Avec une tendance pour la ligne claire, ce qui les distingue des groupes un peu plus gras comme Kaiser Chiefs ou Maximo Park. L'industrie musicale britannique ressort les mêmes recettes, mais comme c'est plutôt bon, on en redemande. On aimerait avoir ce genre de groupes de ce côté-ci du channel. Avec "No Hope, No Future", on tient plutôt un bon cru, énergique et mélodique. C'est très agréable à écouter. Cest mieux que Bloc Pary (je n'ai jamais aimé la voix du chanteur) et ça vaut bien les arctic Monkeys ou Vampire Week-End (on retrouve d'ailleurs des sonorités afro comme chez les américains), donc ça devrait marcher.

 
Extrait de l'album
 

 

Envoyer vos chroniques

Vous connaissez cet album ou vous venez de le découvrir ? Faites nous part de votre chronique ... Les chroniques les plus pertinentes seront publiées sur i-muzzik. Merci de votre participation.Envoyer votre chronique à Harry à l'adresse suivante : harry@i-muzzik.net en n'oubliant pas de préciser votre pseudo et le nom de l'album que vous avez chroniqué. Merci.

 

Attention : Toutes les chroniques i-muzzik.net présentes sur ce site sont la propriété exclusive de i-muzzik.net ainsi que de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation en dehors de ce site doit faire l'objet d'un accord préalable.