Recherche

 
 
Fortune - Staring At the Ice Melt
 
Phoenix - Wolfgang Amadeus Phoenix
 
The Drums - Summertime
 
Sonic youth - Simon Werner a Disparu
 
Young Man - Boy
 

Radiohead - Meeting People Is Easy

 
 

 

Gorillaz
 

Fiche technique

Groupe : Gorillaz

Producteur : Dan the automator

Distribution : Parlophone

Année : 2001

Genre : Dark-pop

Autres albums : G-sides | Laika come home | Demon days | D-sides | Plastic Beach |  

 

Chronique i-muzzik.net ( Harry )

 

Un disque de dark-pop. Ne me demandez pas ce que cela veut dire, je n'en sais rien. Les Gorillaz ont eux-même inventé ce terme. Cet album est de loin ce qu'on a entendu de meilleur cette année pour l'instant. On trouve sur ce disque outre Damon Albarn qui chante mieux que jamais et Dan the automator en pleine possession de ses moyens, Del tha funky homosapien, Miho Hatori (Cibbo matto), Tina Frantz (Talking heads) et Ibrahim Ferrer. Un album emmené par le fantastique singles "Clint Eastwood" qui devrait faire exploser les charts planétaires avec un combat à mort que se livre la pop (Damon Albarn) et le hip-hop (Del tha funky). Les deux en sortent gagnants par KO mutuel. Un patchwork musical brillant, fun et jouissif où se mélange sans retenu pop asséchée par des beats insidieux ("Tomorrow comes today" ), hip-hop ("Sound check"), d'électronique soul ("Man research") et tentative rock furetant du coté de Pavement ("5/4") et de même de punk-rock ("Punk"). Un véritable balayage intensif de la musique populaire, un règlement de compte. Après Gorillaz plus rien ne sera pareil. Tout bonnement indispensable.

 
Extrait de l'album
 
 

Chroniques des Internautes

 

AkAMan : Vous qui pensez que le hip-hop n'a rien à faire avec de la Pop, Gorillaz vous prouve superbement le contraire. Dan The Automator et Damon Albarn ont repoussé les frontières de styles. Avec la participation sur l'album de Tina Frantz (Talkings Heads), Miha Hatori, Ibrahim Ferrer, on se retrouve dans une étrange alchimie, dans une expérience magique. "54" mêle rythmique hip hop brutale et mélodies pop de la voix de Damon, "Tomorrow comes today" avec le son d'harmonica accroché de scratches décalés (Merci Dr koala). Dan Nakamura n'aime vraiment pas les certitudes musicales et c'est tant mieux. Gorillaz fait effondrer les barrières de la musique.

 

Chroniques des Internautes

 

Zack : Gorillaz impose au monde musical quelque chose de neuf et de frais. Dan The Automator a reussi une rupture complete des styles. D'entrée de jeu, "Re-Hash" annonce la couleur une pop rythmée d'hip hop bien léchée. "5-4" s'apparenterai à un morceau de Blur bien renforcé niveau beat. "Tomorrow comes today" avec son harmonica couvert d'un beat hip hop accompagné de la voix désinvolte de Damon, est la petite merveille. "Double Bass" rappele quelque peu les Dust Brothers ... bref un album qui sème à mon sens un vent de folie dans la planète musicale. Nakamura Touch …

 

Envoyer vos chroniques

Vous connaissez cet album ou vous venez de le découvrir ? Faites nous part de votre chronique ... Les chroniques les plus pertinentes seront publiées sur i-muzzik. Merci de votre participation.Envoyer votre chronique à Harry à l'adresse suivante : harry@i-muzzik.net en n'oubliant pas de préciser votre pseudo et le nom de l'album que vous avez chroniqué. Merci.

 

Attention : Toutes les chroniques i-muzzik.net présentes sur ce site sont la propriété exclusive de i-muzzik.net ainsi que de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation en dehors de ce site doit faire l'objet d'un accord préalable.