Recherche

 
 
Dmitry Evgrafov - Collage
 
Young Man - Boy
 
Pegase - Another World
 
Timber Timbre - Timber Timbre
 
Blockhead - The Music Scene
 

Le Petit Rapporteur

 
 

 

Max Et Les Maximonstres
 

Fiche technique

Groupe : V&A

Producteur : Non disponible

Distribution : Polydor

Année : 2010

Genre : Bande Originale de Film

Autres albums : Colette Volume 4 | Colette Volume 5 | Channel Vol. 2 | DFA Record present Compilation #1 | Zen CD / RMX | Electro Rock | On my radio | I dub you | L'âge d'or de Tricatel | Carte postale records présente…CAP | Anticon Label Sampler 1999-2004 | Clean (BO) | Studio One Classics | Mento madness | Camping | Cabaret walter presente un cadavre exquis | The black and white skins | Rare Grooves Reggae 3 | Last Days | Nova Tunes 1.2 | New-waves - 45 original 45s from the post punk area | Rock & Cinéma : la bande son du rock | Tropicalia/Seja Marginal Seja Heroi | Compilation TOTAL 6 | Compilation Pop Ambient 2006 | V/A Channel 4 | Cowboy in Scandinavia | Nova tunes 1.3 | Idol Tryouts 2 | Renaissance | Go Commando | Rare Groove Reggae 4 | Villa Rouge N°3 | Ska Bonanza | Postonove 4 | Space factory – Hits et mix parade | BPC Camping compilation volume 3 | Even Cowgirls Get The Blues | Studio One Kings | Rendez Vous | Villa Rouge N°4 | Compost Black Label Volume 2 | Paranoïd Park | Disco Not Disco Volume 3 | Kitsuné Maison Compilation 5 | Box Of Dub 2 | Ninja Cuts "You Don't Know" | Ed Rec Vol 3 | In The Air | Total 9 | Villa Rouge 5 | Kitsuné Maison Volume 6 | Kurt Cobain : About A Son | Rendez-vous Chez Nino Rota | Versatile 2008 | Kill The DJ | War Child Presents Heroes | Harbour Boat Trips : Copenhagen by Trentemoller | Citizen Remixes | Valerie & Friends | A Boris Vian – On n’est pas là pour se faire engueuler | Total #10 | La Compilation du Baron | Milky Disco 2 | Kitsuné Volume 8 | Berlin 61-89 : Wall Of Sound | Panorama Bar 2 : Tama Sumo | Mandarinen Träume | A Man & A Machine 02 | Watergate 05 by Ellen Allien | Balance 016 by Agoria | Boogy Bytes Vol 5 by Seth Troxler | Renaissance : The Mix Collection Gui Boratto | Rexperience #01 mixed by D'JULZ | Kitsuné Maison Volume 9 | Watergate 06 by dOP | Live At Robert Johnson Vol 5 | Watergate 07 : Lee Jones | Werkschau | Rexperience #2 mixed by Jennifer Cardini | Body Language Volume 10 | Get Lost 4 | Education Française Volume 1 | Full Body Workout Vol.9 | Reason To Believe | The Sound of The 14th Season | Entreprise Année 2 |  

 

Chronique i-muzzik.net ( Adrien Lozachmeur )

 

Il y a eu les peintres "naïfs" (Le Douanier Rousseau). Ils voulaient retrouver le geste innocent et la pureté de l'enfance. Cette recherche pourrait sembler inconciliable avec le rock. De mémoire, je ne connais que Lou Reed qui ait fait chanter des enfants sur "Berlin", mais c'est parce qu'il avait besoin d'enregistrer des pleurs pour son histoire de mère junky nymphomane à qui on enlève la garde de ses mômes. Il suffisait d'enfermer les gamins (en l'occurence les enfants du producteur Bob Ezrin qui devait être tout aussi défoncé que le grand méchant Lou) dans le studio en leur faisant croire qu'ils ne verraient plus jamais leur maman. Et hop, un super morceau à la clé! Pas vraiment naïf tout ça. Franchement je n'aurais pas su que c'était Karen O qui s'y collait, je n'aurais sans doute pas jeté la moindre attention à la bande son de "Max Et Les Maximonstres". J'ai autre chose à faire que de me taper la musique d'un film qui porte un titre qu'on croirait sorti du cerveau de Luc Besson. Mais comme j'aime beaucoup les Yeah Yeah Yeahs (un groupe sous-estimé à mon goût) et que j'en avais entendu dire du bien par des gens dignes de confiance, j'ai écouté ça. Et je ne le regrette pas. Le résultat est magnifique. Et donc c'est possible, le rock peut accomplir des merveilles en revisitant les rêves de l'enfance. Le rock naïf a un sens et il a trouvé là un chef d'oeuvre. Karen O est une très grande chanteuse, et elle sait à merveille réveiller son âme de gamine. Ca m'a rappelé ce clip dément de "Y Control" des Yeah Yeah Yeahs, où elle dansait sur une musique punk survitaminée comme une petite fille jouant à la marelle. Sauf que dans ce clip, il y avait des enfants ultra violents. Ici les choeurs d'enfants sont plus angéliques, et ça passe très bien, ça apporte une touche de lyrisme digne des envolées des grands groupes chorales qui ont essaimé un peu partout depuis Arcade Fire (I'm From Barcelona, Architecture In Helsinky,...). Et pour contrebalancer ces titres, on trouve des ballades vraiment très émouvantes, dont une reprise à pleurer d'un morceau de Daniel Jonhston. Daniel Jonhston : le plus grand conteur naïf de l'histoire du rock. Je me souviendrai toujours du morceau "King Kong" où il chantait littéralement l'histoire du grand singe : son interprétation donnait envie de chialer. Daniel a des problèmes psychiatriques. On peut le trouver débile ou aimer son innocence. Je penche pour la deuxième option et je pense que c'est cette innocence qui sauve le monde.

 
Extrait de l'album
 

 

Envoyer vos chroniques

Vous connaissez cet album ou vous venez de le découvrir ? Faites nous part de votre chronique ... Les chroniques les plus pertinentes seront publiées sur i-muzzik. Merci de votre participation.Envoyer votre chronique à Harry à l'adresse suivante : harry@i-muzzik.net en n'oubliant pas de préciser votre pseudo et le nom de l'album que vous avez chroniqué. Merci.

 

Attention : Toutes les chroniques i-muzzik.net présentes sur ce site sont la propriété exclusive de i-muzzik.net ainsi que de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation en dehors de ce site doit faire l'objet d'un accord préalable.