Recherche

 
 
Lontalius - I'll forget 17
 
Josh T Pearson - Last of the Country Gentlemen
 
Sonic youth - Simon Werner a Disparu
 
Dilly Dally - Sore
 
Dmitry Evgrafov - Collage
 

U2 - Go Home live from Slane Castle Ireland

 
 

 

Villa Rouge N°4
 

Fiche technique

Groupe : V&A

Producteur : Non disponible

Distribution : Citizen

Année : 2007

Genre : Compilation

Autres albums : Colette Volume 4 | Colette Volume 5 | Channel Vol. 2 | DFA Record present Compilation #1 | Zen CD / RMX | Electro Rock | On my radio | I dub you | L'âge d'or de Tricatel | Carte postale records présente…CAP | Anticon Label Sampler 1999-2004 | Clean (BO) | Studio One Classics | Mento madness | Camping | Cabaret walter presente un cadavre exquis | The black and white skins | Rare Grooves Reggae 3 | Last Days | Nova Tunes 1.2 | New-waves - 45 original 45s from the post punk area | Rock & Cinéma : la bande son du rock | Tropicalia/Seja Marginal Seja Heroi | Compilation TOTAL 6 | Compilation Pop Ambient 2006 | V/A Channel 4 | Cowboy in Scandinavia | Nova tunes 1.3 | Idol Tryouts 2 | Renaissance | Go Commando | Rare Groove Reggae 4 | Villa Rouge N°3 | Ska Bonanza | Postonove 4 | Space factory – Hits et mix parade | BPC Camping compilation volume 3 | Even Cowgirls Get The Blues | Studio One Kings | Rendez Vous | Compost Black Label Volume 2 | Paranoïd Park | Disco Not Disco Volume 3 | Kitsuné Maison Compilation 5 | Box Of Dub 2 | Ninja Cuts "You Don't Know" | Ed Rec Vol 3 | In The Air | Total 9 | Villa Rouge 5 | Kitsuné Maison Volume 6 | Kurt Cobain : About A Son | Rendez-vous Chez Nino Rota | Versatile 2008 | Kill The DJ | War Child Presents Heroes | Harbour Boat Trips : Copenhagen by Trentemoller | Citizen Remixes | Valerie & Friends | A Boris Vian – On n’est pas là pour se faire engueuler | Total #10 | La Compilation du Baron | Milky Disco 2 | Kitsuné Volume 8 | Berlin 61-89 : Wall Of Sound | Panorama Bar 2 : Tama Sumo | Mandarinen Träume | Max Et Les Maximonstres | A Man & A Machine 02 | Watergate 05 by Ellen Allien | Balance 016 by Agoria | Boogy Bytes Vol 5 by Seth Troxler | Renaissance : The Mix Collection Gui Boratto | Rexperience #01 mixed by D'JULZ | Kitsuné Maison Volume 9 | Watergate 06 by dOP | Live At Robert Johnson Vol 5 | Watergate 07 : Lee Jones | Werkschau | Rexperience #2 mixed by Jennifer Cardini | Body Language Volume 10 | Get Lost 4 | Education Française Volume 1 | Full Body Workout Vol.9 | Reason To Believe | The Sound of The 14th Season | Entreprise Année 2 |  

 

Chronique i-muzzik.net ( David Le Croller )

 

Dans la série des mixes de la fameuse discothèque « La Villa Rouge », celui-ci est très certainement notre préféré. Depuis ses débuts, la collection nous avait habitué aux longues poussées d’adrénaline et aux fièvres chaudes des dancefloors. Ce quatrième volume ne démord bien sûr pas à la règle mais il pousse l’éclectisme à un niveau encore supérieur. Pour tout vous dire, on ne connaissait pas grand-chose des artistes de cette compilation, si ce n’est les frenchies Daft Punk, Teenage Bad Girls ou encore Katerine. Ceci explique peut être aussi tout notre intérêt. Car sortir dans chantiers battus, défricher de nouvelles contrées, est très certainement l’un des plus grand plaisir de l’aventure musicale. Découvrir, découvrir et encore découvrir, des artistes talentueux qui renouvelle à leur façon, la musique. On ressortira donc un peu moins idiot à l’écoute de la Villa Rouge volume 4. Ravi par les performances d’AlexMillan et Lorent Air sur le fabuleux « Distance » : une ballade hypnotique dans un monde synthétique et froid, enchanté avec Kiki qui nous régale d’un son berlinois à la frontière entre dub et techno, époustouflé par « Harbour Candy » composé par les très mystérieux Emok vs NBSA et voguant sur les eaux groove aux accents d’une passion naîve. Nos oreilles heureuses en félicitent encore la Villa Rouge…

 
Extrait de l'album
 
 

Chroniques des Internautes

 

Harry-D. Chabert : Victoire ! On a enfin trouvé l’impeccable compilation de l’été, celle qui pourrait animer tous les dance-floors d’Europe, d’Ibiza à Oslo, à la fois par sa puissance, sa fluidité et son hédonisme évident. Et pas question de Mika ici mais plutôt d’un choix pointu, d’un assemblage de DJ, producteurs et remixeurs parfois très en vogue, parfois totalement inconnu, pour un résultat irrésistible. Dès « Some polyphony » de Petter, premier morceau en forme de démarrage anticipé, jusqu’à la nouvelle coqueluche des médias Philippe Katerine avec son « Louxor,j’adore », en passant par les incroyables et mésestimés Teenage bad girl (« Cocotte » remixé ici par Boys noize) largement à la hauteur de justice et autre MSTRKRFT, le surpuissant Rolf Honey pour « Blast up » ou encore Kiki (« Trust me ») et Riton (« Hammer to mouth »), l’aiguille du cardiographe ne cesse de s’affoler sous les changements de rythmes, sous l’effet de beat euphorisants et ravageurs. « Village rouge vol4 » est une compilation qu’il suffit de placer sur la platine et d’appuyer sur lecture, le reste coulera de source. Même les campings à la Dubosc pourraient succomber, sans le savoir, à l’électro la plus détonante (« Bambarama » de Jun-x) du moment.

 

Envoyer vos chroniques

Vous connaissez cet album ou vous venez de le découvrir ? Faites nous part de votre chronique ... Les chroniques les plus pertinentes seront publiées sur i-muzzik. Merci de votre participation.Envoyer votre chronique à Harry à l'adresse suivante : harry@i-muzzik.net en n'oubliant pas de préciser votre pseudo et le nom de l'album que vous avez chroniqué. Merci.

 

Attention : Toutes les chroniques i-muzzik.net présentes sur ce site sont la propriété exclusive de i-muzzik.net ainsi que de leurs auteurs respectifs. Toute utilisation en dehors de ce site doit faire l'objet d'un accord préalable.